Pourquoi manger bio ?

Pour l’environnement… et vous!

Les pratiques respectueuses de l’environnement sont au cœur de l’agriculture biologique. Ainsi, les producteurs biologiques ont fait le choix de mettre de côté les intrants de synthèse (pesticides, fertilisants, etc.), les hormones de croissance, les farines animales et les organismes génétiquement modifiés. Ils s’appuient plutôt sur la sélection et la rotation des cultures, le désherbage mécanique, la gestion des eaux et le recyclage des résidus organiques pour produire des aliments sains tout en protégeant les écosystèmes.
Contrairement à ce que certains pensent, l’agriculture biologique n’est pas un mode de culture simpliste : elle emploie en fait des techniques élaborées. Ainsi, les aliments biologiques peuvent paraître plus coûteux, mais nécessitent plusieurs interventions au champ, notamment pour la gestion de la fertilité des sols et des mauvaises herbes, comme le désherbage et le compostage.
En plus de la préservation de l’environnement, l’agriculture biologique est synonyme de sécurité et de transparence. En effet, l’absence d’intrants de synthèse et le processus de certification établissent des critères supplémentaires devant être respectés par les producteurs biologiques. Le cahier des charges auquel ils doivent se conformer afin de pouvoir afficher que les aliments qu’ils produisent sont biologiques est donc une garantie de qualité pour les consommateurs.  Un audit annuel est notamment effectué par un certificateur autorisé par le Conseil des appellations réservées et termes valorisants (CARTV), l’organisme réglementant l’appellation biologique au Québec.
Manger bio, c’est aussi un goût distinctif lié aux pratiques agricoles utilisées et l’assurance des plus hauts standards en lien avec le bien-être animal. Avec les années, l’offre de produits biologiques s’est grandement diversifiée : vous pouvez maintenant retrouver un nombre important de ceux-ci chez votre détaillant en alimentation, en boutique spécialisée, dans les marchés publics, en vente directe à la ferme ou encore sous la forme de l’agriculture soutenue par la communauté (paniers).

Les Québécois et le bio

En mai 2013, un sondage mené auprès de 730 adultes québécois par la Filière biologique du Québec, révélait notamment que 56% des répondants consommaient des produits biologiques, dont 57% depuis plus de 3 ans. L’attrait des produits biologiques auprès des québécois n’est donc pas récent! Ceux-ci motivaient principalement leur achat par l’aspect santé (83%), la contribution à l'économie locale (80%) et le goût (63%).